Accueil > Economie > Microéconomie > Déficiences du marché et interventions de l’Etat : Biens publics et (...)

Déficiences du marché et interventions de l’Etat : Biens publics et externalités - Fiche de synthèse

samedi 10 octobre 2015, par Bernard Mantel

Définition du bien public :

Non application du principe de rivalité et d’exclusion par le prix.

Définition des externalités :

Situations où les décisions de consommation ou de production d’un agent affectent directement la satisfaction ou le profit d’autres agents, sans que le marché évalue et fasse payer ou rétribue l’agent pour cette interaction.

Les inefficacités dues aux externalités peuvent s’expliquer par l’absence de droits de propriété sur certaines richesses, absence qui rend impossible l’organisation de marchés.

Le théorème de Coase est fondé sur l’allocation initiale de droits de propriété sur l’ensemble des ressources disponibles.

Pour Coase, peu importe l’allocation initiale de ces droits de propriété, car du point de vue de leur efficacité c’est leur échange sur le marché qui est important.

Ainsi, quelque soit l’existance initiale de coûts sociaux, le marché saura conduire à la situation la meilleure dès que les agents sauront négocier entre eux des renonciation mutuelles à l’exercice de leurs doits de propriété.

Exemple : la pollution peut-être résolue de façon efficiente en organisant un "marché" sur lequel s’échangent les "droits" concernant la ressource impliquée.

Si des permis d’émissions de polluants s’échangeaient sur un marché concrrentiel et qu’un prix d’équilibre s’établissait pour ces permis, l’optimalité des décisions pourrait être rétablie.

Messages